Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2018

Il reste beaucoup à faire pour la mobilité cyclable sur le Bassin

Touristes séniors VAE DEcazeville.jpg

La FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette) a rendu public il y a quelques jours lors de son 18ème Congrès, les résultats du Baromètre des villes cyclables. Ces résultats sont le fruit de 113 000 réponses à travers toute la France. Seules les villes qui ont envoyé plus de 50 réponses sont analysées dans les résultats de ce Baromètre. Pour l’Aveyron, cela concerne donc Rodez et Villefranche-de-Rouergue.

Avec 25 réponses, Decazeville ne figure pas dans ce Baromètre, mais les réponses à cette enquête concernant Decazeville m'ont été communiquées.

Les points noirs pour Decazeville :

  • la traversée de Decazeville et le franchissement des giratoires sur la RD 840,
  • l’absence d’aménagements cyclables pour circuler en toute sécurité,
  • bas de la rue Cayrade sans double sens cyclable qui oblige à un long détour,
  • pas d’aménagements pour aller d’une commune à l’autre
  • chaussées en très mauvais état 

Parmi les réponses, on peut lire :

  • tout est à faire car on part de zéro
  • il faut que les véhicules respectent les vélos
  • difficultés à circuler et à stationner à vélo
  • prolonger la véloroute vers Capdenac
  • pas de volonté locale,
  • pratique du vélo dangereuse, non sécuritaire et un réseau routier déplorable,
  • réseau de pistes à faire surtout que le Bassin est plat en partie…

On voit donc qu’il y a beaucoup à faire en matière de mobilité à vélo sur Decazeville et le Bassin. Espérons que le Schéma des Modes Actifs que Decazeville Communauté est en train d’étudier prendra en compte ces réflexions et surtout que les communes et Decazeville Communauté mettront rapidement en place des aménagements et des actions afin de rattraper ce retard préjudiciable pour l’attractivité de notre territoire.

Pour illustrer cette note, une photo prise il y a quelques jours à Decazeville

Ces touristes avaient garé leur camping-car à Boisse-Penchot et ils effectuaient une visite du Bassin avec leurs vélos à assistance électrique. Ils ont accepté de poser pour la photo.

Ils effectuaient quelques achats alimentaires à la boulangerie place Wilson. On voit donc l’intérêt de développer le tourisme cyclable sur tout le Bassin urbain et les communes de la Vallée du Lot avec des aménagements judicieux et sécurisés complémentaires de la véloroute de la Vallée du Lot, aménagements qui serviraient également aux déplacements quotidiens de nous tous.

Dans l'immédiat, il serait souhaitable de mieux organiser la cohabitation entre tous les modes de mobilité en apaisant la circulation sur les communes urbaines, notamment Decazeville, afin de protéger les usagers les plus vulnérables : piétons et cyclistes.

Encore merci à tous les répondants locaux de ce Baromètre des villes cyclables.

Il reste également à la ministre des Transports, madame Elisabeth Borne, à obtenir des arbitrages financiers auprès de Bercy qui soient à la hauteur du plan vélo sincère et structuré qu’elle a annoncé lors du Congrès de la FUB.

La presse quotidienne régional a consacré un article à cette note 

vélo,decazeville,véloroute

Photo : jlc ©cc

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.