Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2006

Le conseiller général choisit de pénaliser une fois de plus Decazeville et la communauté de communes Decazeville-Aubin

Christian Tieulié, conseiller général de Decazeville a donc décidé de faciliter le déménagement de l’hôpital Sainte-Marie, dont une annexe était sur Decazeville, vers la commune de Flagnac.
Les decazevillois se souviennent du souhait du conseiller général de vouloir installer cet établissement à Decazeville, sur un lieu à l’étroit pour l’ampleur de ce projet, en bordure de la RN 140 où circulent près de 8 000 véhicules jours, et sur un terrain que le POS dédiait à d’autres activités. De plus l’acquisition de ce terrain et son habitation par l’Office Départemental d’HLM était réalisée à 335 000 € sans avoir consulté les Domaines (qui l’ont évalué par la suite, sur demande de la mairie de Decazeville, à 225 000 €). La commune a bien sur exercé soin droit de préemption.
Le souhait louable des porteurs de ce projet était d’installer ce nouvel établissement en centre ville proche de services et de commerces. La communauté de commune proposait alors un terrain rendu disponible dernièrement à Cransac, cité thermale, également proche de nombreux services et commerces dont une superette.
Mais le conseiller général de Decazeville a réussi à convaincre la direction de l’établissement de s’installer à Flagnac qui comme chacun le sait dispose d’un parc commercial important.
C’est tout de même un moindre mal de voir cet établissement rester sur le canton.
Alors que les lits de la maison de repos et de convalescence de la Société de Secours Minière de Bournazel étaient promis à Rignac (fief de M. Puech, président UMP du Conseil Général), il a fallu toute l’opiniâtreté des élus de la communauté de communes Decazeville-Aubin et des syndicats pour que ces lits viennent dans le Bassin. Le Conseiller général de Decazeville (apolitique ?) n’a été d’aucune aide dans ce combat. Il n’allait pas aller contre les souhaits de M. Puech.
Au-delà de cet épisode navrant, on s’aperçoit une fois de plus que Christian Tieulié choisit délibérément de pénaliser les decazevillois.
La manœuvre politique ne fait aucun doute, et l’approche des élections cantonales n’est pas étrangère à cette décision. Les decazevillois sauront s’en souvenir.

09/04/2006

Pour une Régie municipale de l'eau à Decazeville

L'exploitation de la station de pompage de Bouquiès et de la station de traitement de l'eau du Puech était déléguée à la Compagnie de l'Eau et de l'Ozone, filiale de Véolia (ex Vivendi) par un contrat du 2 mai 1991 qui arrive à échéance le 30 avril 2006.
Le conseil municipal du 30 mars a décidé de reconduire ce contrat pour un an afin de préparer activement une prise éventuelle de ce service en Régie municipale.

Lire la suite

27/02/2006

Candidature de C. Tieulié aux élections municipales de Decazeville

On se doutait que la réunion de la droite du Bassin dans les locaux decazevillois du Conseil Général le samedi 11 février allait déboucher sur des annonces.
La confirmation a été faite lors du conseil municipal de Decazeville le 14 février où le chef de file de l’opposition a prononcé un discours qui ressemblait à un programme électoral.

Lire la suite